Call us toll free: +1 800 789 50 12
Top notch Multipurpose WordPress Theme!

Revue de presse : « Ultrariches » et développement durable

Mai
05

Revue de presse : « Ultrariches » et développement durable

La Terre est ronde : les contrastes les plus marqués ne peuvent que se croiser…

Le timing est parfait : un dossier sur les « ultrariches » sort en même temps qu’une étude sur l’économie du partage. Impossible d’échapper à la violence du contraste. Celui-ci pose, en filigrane, la question du vivre ensemble, durablement, dans le respect des générations futures.

Hasard des rencontres : Courrier International a sorti le 24 avril son dossier « Les ultrariches s’emparent de la ville ». Au même moment, l’IDDRI (’Institut du Développement Durable et des Relations Internationales) diffuse sa lettre titrée « L’économie du partage : promesses et tensions ». Ainsi, le premier décrit, par exemple, l’usage fait des centres villes « tendance », Londres en l’occurrence, par les milliardaires de la planète : des déserts super sophistiqués inhabités, sans doute inhabitables, à 79 000 euros le m². Evidemment, l’homme ordinaire, plus ou moins riche ou pauvre, est chassé dans les zones qui lui ressemblent, loin. Constat banal, certes mais description éclairante des enfers ulrariches…et de leurs effets induits : « Les nantis achètent des appartements mais n’y vivent que quelques semaines par an. Ils n’ont aucune raison de préserver ou d’améliorer la bonne santé de la ville car ils ne sont jamais là. » (David Byrne, ex Talking Heads).

Parallèlement, l’IDDRI, émanation de Sciences-Po, spécialiste de la réflexion sur le développement durable, diffuse recherches et travaux les plus en pointe sur sa thématique. Des notions anciennes revisitées aux concepts les plus novateurs, la veille de l’IDDRI est prospective et stratégique. Parmi eux, « l’économie de partage» et la « consommation collaborative » font l’objet de ce compte-rendu résumant les travaux d’un atelier de réflexion organisé au début du mois à Paris. « L’économie de partage est ancienne » dit-il, « mais se trouve aujourd’hui réinventée par la « révolution numérique » qui donne un nouvel essor aux pratique de revente, location, don, troc, ou prêt, généralement entre particuliers ».

Ethique et développement durable

En deux articles, nous voici aux extrémités du continuum : des ultrariches aux ultrapauvres, toutes catégories intermédiaires incluses. Tous, nous sommes interrogés sur le sens de ces écarts, sur leur acceptabilité et leur durabilité. Il échoit certainement à notre époque de penser une gouvernance mondiale bien pesée de ces contraires : il y va de la « vie bonne » dans « l’anthropocène ».

Pour en savoir plus :

www.courrierinternational.com

http://www.iddri.org/Iddri/Lettre-de-l-Iddri/ (lettre n°50 – Avril 2014)

 

About the Author:

Psychologue, formatrice à la pleine conscience, professeure de yoga

Sorry, the comment form is closed at this time.